Bien sûr, il n’est pas possible de se sentir heureux ou excité tout le temps,

0

Mais il est nécessaire de maintenir l’équilibre, en maintenant des états émotionnels positifs pendant la majeure partie de la journée. En plus de prendre soin du corps, construisez et entretenez des relations qui ont des effets bénéfiques sur la routine.

Cela peut sembler beaucoup de travail, mais valoriser ces aspects aide à gagner plus de qualité de vie, de motivation et d’énergie pour atteindre les objectifs. Les Brésiliens et la culture d’habitudes sainesLes habitudes saines ne sont généralement pas une priorité pour de nombreux Brésiliens, qui maintiennent des routines sédentaires, mangent des aliments peu nutritifs et laissent parfois de côté des moments avec leurs proches.

Pour se faire une idée, selon un sondage publié par Proteste (Association des consommateurs), seulement 4% de la population cultivait des comportements alimentaires sains en 2017. Parmi les 2400 répondants, 49% ont déclaré manger en regardant la télévision et 22% devant le téléphone portable, ce qui affecte la perception et le plaisir de manger.

L’étude a également mis en évidence les obstacles à une alimentation saine, principalement : Manque d’argent, cité par 57% des participantsTemps d’arrêt, de 36%Ne peut pas résister aux aliments malsains (37%)Ils ont du mal à changer leurs habitudes alimentaires (28%).Bien que 80 % des personnes interrogées considéraient qu’une bonne alimentation et l’activité physique étaient importantes,

40 % ont déclaré ne pas faire d’exercice tous les jours. Le résultat des mauvaises habitudes se traduit par des indicateurs comme l’obésité chez la population adulte du pays, qui est passée de 12,2 % entre 2002 et 2003 à 26,8 % en 2019, selon l’Enquête nationale sur la santé (PNS) 2019, menée par l’IBGE. Le pourcentage de personnes en surpoids a également considérablement augmenté, passant de 43,3% à 61,7% au cours de la même période.

Un autre fait alarmant a été constaté par le ministère de la Santé : l’hypertension touche un quart des Brésiliens, augmentant le risque de maladies cardiovasculaires et d’événements graves tels que les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques. Mais il y a aussi de bonnes nouvelles. Une étude de MindMiners a révélé que 27% des Brésiliens prennent 3 repas par jour et 36% mangent quatre fois.

Ce schéma coïncide avec l’indication des spécialistes, qui recommandent généralement la consommation de 3 à 6 repas par jour. Par ailleurs, 40 % des participants se considèrent en bonne santé, et 8 % déclarent avoir une routine très saine, contre 20 % qui déclarent ne pas adopter de saines habitudes.

Amilton Vieira : “D’un point de vue émotionnel, ceux qui sont actifs réduisent l’anxiété et le stress et augmentent l’estime de soi et la volonté de tout faire au quotidien.” C’est parce que le corps libère des hormones telles que les endorphines pendant l’activité physique, provoquant satisfaction et bien-être.